La Fabrique des bâtards : Magnus Latro, une dystopie politisée

magnus-latro-la-fabrique-des-batards-culture-livre-dytopsie-thecityandbeautywordpress.com-blog-lifestyle-

On se retrouve aujourd’hui avec le dernier livre du mois de septembre tout fraîchement reçu : la fabrique des bâtards de Magnus Latro que je remercie vivement pour son envoi et sa confiance. J’ai beaucoup apprécié l’histoire mais un peu moins le côté politique.

Dès la naissance, les enfants font partie de la République sont attribués à d’autres couples qui ne peuvent pas avoir d’enfants dans le but de gommer toutes discriminations sociales… Une idée assez rocambolesque et pourtant qui pourrait très bien prendre place dans les années à venir…

L’Histoire….

Mélanie et Dean, futurs parents participent à un programme pilote gouvernemental  la CoParPar (la co-parentalité) qui consiste à effacer le lien biologique entre parents et enfants. En prenant part à ce projet (et de leur plein grès), ils deviendront parents d’un autre enfant quel que soit ses origines alors que leur propre progéniture sera confié à d’autres parents quel que soit leur orientation sexuelle (un peu loufoque quand même cette histoire, je suis restée sans voix). On assiste là à un melting pot !

Mais le destin en a décidé autrement : dès l’accouchement, Mélanie devra donner son bébé à une autre famille (comme convenu) mais malheureusement pour elle, elle fera partie des 1% qui n’aura pas un autre bébé comme c’est prévu dans ce programme gouvernemental.

Dévastée, Mélanie  commence à regretter amèrement sa décision ainsi que Dylan d’autant plus quand ils comprennent que leur bébé, Elton a été attribué à un couple d’homosexuels. Il devient alors un symbole politique médiatisé suite à l’adoption de ce couple de gays. Leur vie va être encore plus bouleversée lorsque leur nouveau-né se fait kidnapper. Mais qui a été enlevé le petit Elton et pourquoi ? Un rapport avec le programme gouvernemental ? Les parents qui doutent et pris de remords ? Qui voudrait kidnapper un enfant à ses (co) parents ?

Plusieurs histoires, plusieurs destins qui s’entremêlent et qui vont venir se rejoindre (ou pas). Une expérimentation (au départ) qui est en train de se transformer en règles… Des personnages vont venir éclaircir la situation, Victor le frère de Mélanie ou encore l’inspecteur Ledhu chargé de l’enquête…

Même si j’ai quand même apprécié ce roman , il s’avère que le côté politique & jugements de l’auteur m’a un peu plombé l’histoire; il manque un peu plus d’actions sur les premiers chapitres. Je pense que si le livre avait été travaillé différemment on aurait peut-être pu partir sur une histoire comme avec la servante écarlate… Son départ est assez similaire avec la naissance d’un bébé, le cadeau inouïe que la mère biologique donne à un autre couple… mais avec des orientations très différentes. J’ai décroché à certains moments…. J’avais lu (comme je le fais toujours) le résumé et je m’attendais à quelque chose de bien plus différent avec des sujets traités tout autre aussi….J’ai été même choquée… Je pense que je ne suis pas prête encore à certains changements….

C’est un roman assez déroutant qui fait tout de même froid dans le dos mais que je vous conseille car il est tout de même très audacieux. J’ai beaucoup apprécié les personnages travaillés dans le roman et leur évolution au fil des pages ! Un roman qui ne pourra que vous captiver !

Que pensez-vous de ce type de fiction qui pourrait un jour, devenir réalité ? Aimez-vous les romans dystopiques ?

17 réflexions sur “La Fabrique des bâtards : Magnus Latro, une dystopie politisée

  1. christelle5251

    Cc comme je te disais, passé un moment j’ai déjà lu ce genre de livres et pour moi la lecture reste un moment de plaisir et ce type de livre ne m’attire pas du tout, les gouts et les couleurs ne s’explique pas

    J'aime

  2. comme tu dis ce romain est déroutant, j’espère que ça n’existera jamais, c’est horrible de porter un enfant et de devoir le confier à quelqu’un d’autre… je lirais bien ce livre ! biz

    J'aime

  3. J’adore les romans dystopiques. Car cela peut devenir une réalité. Le résumé donne bien envie de découvrir la suite du récit. Imagine que cela se passe dans la vie réelle, cela donne à réfléchir.

    J'aime

  4. Nous les Nanas

    Coucou,

    en lisant ton article ça m’a un peu fait penser à la Servante Écarlate pour autant l’histoire semble complètement différente. Je ne sais pas si ce roman pourrait me plaire… Mais merci pour la découverte. C’est toujours intéressant de voir l’avis des autres 🙂

    Bisous

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s